Ce matin, je pose toutes les priorités du moment pour rédiger ce petit dossier, qui je l’espère, vous permettra de mieux appréhender une question que tout collectionneur s’est forcément déjà posée à un moment ou à un autre, « Comment assurer ma collection? Suis-je réellement assuré? Quelles sont les précautions à prendre? ». C’est un sujet que l’on retrouve régulièrement sur les forums de collectionneurs (Jeux vidéo, Bande dessinée, figurines, jouets…) et le moins qu’on puisse dire c’est que sur le sujet on trouve beaucoup de réponses pour le moins… approximatives ! Comment s’y prendre, qui contacter, quelles erreurs à éviter, combien ça coûte ? Voici les questions auxquelles je vais tenter de répondre, c’est un sujet que nous avons déjà eu le loisir d’aborder sur Holdies avec la communauté et je sais que beaucoup se posent ces questions.

Lorsque votre collection est encore à un stade précoce et que sa valeur n’excède pas 2000 euros, la question est assez simple à traiter. Vous prenez quelques photos, conservez bien vos factures si vous en avez et estimez globalement sa valeur. L’assureur ne sera pas très regardant pour quelques milliers d’euros tant que vous aurez un minimum de justificatifs à lui fournir. En revanche, dès lors que votre collection commence à atteindre une certaine valeur, un certain seuil (en gros que vous commencez à avoir des problèmes de place pour tout entreposer^^), ou si votre collection commence à atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros, les choses peuvent se corser. Un dégât des eaux, un vol, ou encore pour les plus malchanceux, un incendie, sont des accidents qui peuvent arriver (ça n’arrive pas qu’aux autres!). Et comme toujours, c’est lorsque la catastrophe se produit qu’on regrette amèrement d’avoir négligé l’assurance de son patrimoine.

J’ai donc mené une petite enquête pour tenter d’éclaircir le sujet. Vous verrez qu’il n’existe pas de réponse unique : tout dépend de la nature de votre collection, se sa valeur, et de votre assureur. Mais je vous donnerais surtout ici quelques conseils importants qui devraient vous permettre de vous prémunir de quelques déconvenues.

1. Qui dois-je contacter pour assurer ma collection ?

En premier lieu, appelez votre assurance. Dès que vous décrocherez le téléphone, vous vous vous rendrez compte que déjà, c’est laborieux. Comment faire comprendre à un assureur qu’une collection de jeux vidéo, par exemple, peut avoir une valeur de plus de 10 000 euros ?

Ceci dit, après quelques minutes d’explication (non non Monsieur, je suis pas un ado attardé…), la plupart des assureurs vous proposeront d’intégrer l’assurance de votre collection à votre assurance habitation dans une catégorie « objets de valeur » ou « objets précieux » (dans le cadre d’une extension de votre garantie). Quelques unes cependant ne prévoient pas ce type d’extension et pourront refuser de vous assurer, ou elles émettrons des conditions, notamment réalisation de travaux pour protéger les lieux d’une infraction si votre habitat est insuffisamment « bunkerisé » (pose de serrure ou d’alarme). Si vous vous souvenez de l’interview de Benjamin, ce collectionneur qui nous avait fait visiter sa collection retrogaming, un véritable musée du jeu vidéo , hé bien notre ami avait du faire poser une porte blindée et une alarme car sa collection était entreposée dans la cave de son immeuble. Alors évidemment il s’agit là d’un cas extrême, car sa collection avait une valeur de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Si la valeur de votre collection dépasse un certain seuil, certains assureurs vous demanderont de prendre une assurance spécifique.

Cependant, le fait qu’un assureur assure votre collection ne signifie pas que vous serez indemnisés en cas de sinistre ou de vol à la valeur que vous aurez déclaré. Pour que ce soit le cas vous devez être en mesure d’apporter la preuve de ce que vous avancez (preuve que vous possédez bien les objets et que leur valeur déclarée est justifiée). N’oubliez pas qu’en cas de sinistre ou de vol, les assureurs mandatent des experts dont le rôle est avant tout de trouver les failles de votre dossier pour vous indemniser le moins possible (n’oubliez pas qui les paie). Donc la règle à respecter est la suivante: « Plus votre dossier sera solide, mieux vous serez protégés ».

Si vous n’avez pas pris les bonnes dispositions, c’est en général à ce moment la que les choses se corsent car :

  1. Vous n’avez probablement pas conservé toutes les factures de vos objets
  2. Vous n’avez probablement pas de facture pour tous vos objets (#achat en vide grenier)
  3. La côte de vos objets a probablement évolué depuis leur date d’achat
  4. Vous ne tenez pas à jour un fichier qui vous permet d’avoir en temps réel une liste exhaustive des objets qui composent votre collection ainsi que leur valeur.

2. Apporter la preuve pour se prémunir des mauvaises surprises

Pour que votre dossier d’assurance soit blindé, vous allez devoir mettre la main à la poche. Pour peu que vous ayez acheté vos objets en vide grenier, sur Leboncoin, ou auprès de vos amis collectionneurs, vous n’aurez aucune preuve de vos achats. Si vous avez acheté vos objets sur Holdies en revanche, pas d’inquiétude, l’historique de tous vos achats est conservé ad vitam eternam !

2.1 Prendre des photos et conserver ses factures :

Votre assureur vous demandera toujours, a minima, de prendre des photos de vos objets qui attestent que vous possédiez bien les objets. C’est le minimum syndical. Attention, de simples photos, même si elle sont nécessaires, sont rarement des éléments de preuve suffisants. Une photo ne va pas forcément prouver que votre BD était bien une édition originale, votre jeu vidéo une version FRA ou NOE… et n’oubliez pas que les experts missionnés pour traiter votre sinistre ne sont jamais des experts de votre domaine (vous êtes bien plus expert du sujet qu’eux!). Ils auront donc une logique très cartésienne et n’allez pas lui dire que votre Zelda complet sur NES vaut 140 euros en état MINT, il ne fera pas la différence avec le même Zelda dégueulasse à 70 euros. De la même façon, pas la peine non plus de lui signaler qu’entre le moment ou vous avez acheté votre votre objet (5 ans déjà ?) et aujourd’hui sa côte à triplé, il se contentera de vous rembourser au montant de votre facture. Si vous souhaitez donc que votre collection soit assurée à sa juste valeur, vous n’aurez pas d’autre choix que de recourir à un expert.

Petit aparté aussi, qui va de soi mais qu’il est tout de même nécessaire de préciser, conservez vos justificatif dans un endroit séparé, car évidemment si votre maison brûle et que vos éléments de preuves sont à l’intérieur, ben vous n’aurez plus de preuves de quoi que ce soit :).

2.2 L’expertise

Vous l’aurez compris, la seule façon de se prémunir d’un problème en cas de sinistre pour assurer votre collection, c’est d’avoir recours à un expert, et c’est globalement ce que tout assureur vous demandera. Tout ça c’est bien beau, mais un expert c’est quoi, ça fait quoi, et on le trouve ou, ça coûte combien?

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il n’existe pas de diplôme pour être reconnu comme expert auprès des assureurs. Un expert (d’un domaine) est une personne qui a été reconnue comme tel par des hommes du métier. Dans le domaine des collections, homme du métier = commissaire priseur. Un expert est donc en général reconnu par les assurances lorsqu’il a exercé son activité auprès des maisons de ventes.

Du coup vous allez me demander « mais comment devient on expert auprès d’une maison de vente? ». Pas si simple ! En fait ça dépendra de votre parcours professionnel et de votre formation initiale. Si je vous ai dit qu’il n’y avait pas, juridiquement parlant, de diplôme requis pour devenir expert, être reconnu comme expert d’un sujet n’est pas une mince afaire. La maison de vente qui vous donnera la qualification d’expert va donc scruter votre CV, votre expérience et votre légitimité sur le sujet. Car ne l’oubliez pas, une maison de vente bâtit aussi sa réputation sur la qualité de ses experts.

2ème chose que va imposer  le commissaire priseur pour reconnaître un expert en tant que tel, c’est que l’expert prenne une assurance à son nom. En cas de litige sur une vente, l’expert engage sa responsabilité. Il doit donc obligatoirement être assuré pour pouvoir exercer son métier.

Ou trouver les experts de son domaine?

En général, les assureurs ne vous seront pas d’une grande aide pour trouver un expert et vous diront que c’est à vous de vous débrouiller. Dans ces cas, « Google » est votre meilleur ami. En tapant les mots clé adéquat vous trouverez assez facilement un expert dans votre domaine, mais attention, en trouver un dans votre région n’est pas forcément facile, surtout si vous habitez en dehors des grandes villes. Evidemment, les frais de déplacement seront toujours à votre charge, donc jouez la carte de la proximité lorsque cela est possible ! Pour certains domaines comme le jeu vidéo ou le jouet par exemple, vous n’aurez pas l’embarras du choix, car il existe peu d’expert reconnus sur le sujet. Néanmoins ils existent bien et nous reviendrons dessus un peu plus loin dans cet article.

Quel est le rôle de l’expert?

Lorsque vous souhaitez faire estimer votre collection par un expert, c’est que cette dernière commence déjà à avoir une certaine valeur patrimoniale (on va dire dès que vous estimez sa valeur comme supérieure à 20 000 euros la question peut se poser). Son rôle est de certifier l’exactitude des informations qui sont transmises à votre assureur (montant déclaré et réalité des objets). Une fois l’expertise terminée, il rédigera un rapport qu’il vous remettra pour conservation.

Comment procède l’expert?

La première chose qu’un expert va vous demander lorsque vos prendrez contact avec lui, c’est le nom de votre assureur. S’il est professionnel, il doit s’assurer avant même de vous faire un devis, que votre assurance reconnaîtra son expertise. Une fois que c’est validé, il vous demandera si vous avez un listing exhaustif des pièces qui composent votre collection (un fichier excel suffit), des photos, des preuves d’achat et tout autre élément qui justifiera la valeur et l’authenticité de vos objets.

Important: ce que va vous facturer l’expert, c’est du temps passé pour établir son rapport, donc plus vous lui faciliterez la tâche, moins il vous facturera. Il faut Compter 150 à 250 euros / jour d’expertise donc mâchez lui le travail autant que possible.

à partir du moment ou vous lui aurez fourni tous les éléments, il commencera à étudier l’inventaire de vos objets, puis se rendra sur place constater l’authenticité de ce que vous lui avez transmis. Ne croyez pas qu’il auscultera en détail chacune de vos pièces, son rôle se limitera bien souvent à vérifier les objets les plus chers. Encore une fois, facilitez son travail en préparant sa venue, de manière à ce que, lorsqu’il sera chez vous, il puisse authentifier rapidement les pièces les plus importantes.

3. Comment les experts font ils pour évaluer la valeur de votre collection ?

Tout dépend de l’expert. En général, ils possèdent leurs propres base de donnée, ce qui leur permet d’établir une côte de vos objets par rapport à des standards émis par des professionnels sur secteur. Dans à peu près toutes les disciplines de collection, des ouvrage de référence sont édités chaque année pour mettre à jour la côte des milliers d’objets qui composent la discipline (BD, Philathélie, Numismatie…). Mais ils peuvent également s’appuyer sur leurs relation pour vérifier l’estimation que vous lui aurez transmises.

4. Combien coûte une expertise?

Pour l’expertise d’une collection de plusieurs dizaines de milliers d’euros, comptez 600 à 1000 euros pour obtenir le précieux sésame (son rapport d’expertise !) hors frais de déplacement, à condition que vous suiviez bien sûr nos recommandations pour faciliter le travail de l’expert. Attention: pour rester valable, votre expertise doit être mise à jour tous les 2 ans. Une mise à jour ne vous coûtera cependant pas le prix d’une première expertise puisque l’essentiel du travail aura déjà été fait, et en négociant habillement avec l’expert, vous pourrez même obtenir que celle ci soit gratuite, au moins pour la première update.

5. Combien coûte l’assurance de ma collection?

Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. Cela dépendra principalement de votre assureur, du montant de votre collection, et de la zone dans laquelle vous habitez. Cela dépendra également du type d’assurance que vous contracterez (extension de l’assurance habitation ou assurance complémentaire).

6. Le cas particulier des jeux vidéo

Dans la plupart des domaines de collection, les circuits d’expertise sont assez simple. En général une simple recherche sur Google vous permettra de trouver un expert qui sera en mesure de vous faire un devis pour assurer votre collection. En revanche, lorsqu’il s’agit de collections geeks (les jeux vidéo notamment), c’est plus compliqué : il faut être en mesure de trouver des experts reconnus par les assurances. Assurez vous donc (si l’expert ne l’a pas fait), que votre assureur reconnait bien l’expert que vous comptez mandater.

Pour le jeu vidéo, par exemple, voici 2 personnes que vous pouvez contacter pour expertiser votre collection de jeu vidéo:

  • Jean-Marie SARRAU
  • Camille Coste

Pour les jouets, un membre de la communauté m’a communiqué un nom:

  • Eric Petaut

Vous pouvez nous contacter pour avoir leurs coordonnées.

Nous vous conseillons également de regarder la super vidéo de notre ami Colik Fantastik qui explique comment il a fait assurer sa collection avec tous les détails techniques avec plein de conseils avisés, à ne pas rater (en plus il est vraiment drôle, nous on adore) ! Sa vidéo m’a beaucoup inspiré et éclairé sur le sujet, d’ailleurs nous ferons un interview de lui prochainement pour qu’il nous présente sa fameuse collection (vous n’en reviendrez pas!).

Voila pour ce petit dossier, dites moi en commentaires si cet article vous a été utile et si vous et abonnez vous à notre blog pour suivre nos prochain sujets sur les collections de la culture pop !

A très bientôt sur Holdies !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s