Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un sujet bien différent de ceux que l’on traite d’habitude : les origines du retrogaming !

Qui n’a jamais souhaité revoir ces fameuses publicités qui ont pour certains accompagné le désir de jouer à tel ou tel jeu, ou mieux de le trouver sous le sapin ! C’est ce que je vous propose aujourd’hui, au travers d’une petite rétrospective des publicités des consoles et  des jeux vidéo qui ont marqué notre enfance ! Voici donc un petit retour aux origines d’une passion qui allait se transformer pour beaucoup en collectionnite aiguë.

Alors oui, il va y avoir des vidéos Youtube de partout, mais au moins vous verrez directement de quoi ça parle 😉
Commençons par parler des consoles de salon !

CONSOLES DE SALON RETRO

L’ODYSSEY DE MAGNAVOX (USA) (1973)

Eh oui, cette console préhistorique a eu l’honneur de donner peut-être LA première publicité de jeux vidéo au format vidéo au monde !
Navrés pour les anglophobes, mais cette publicité n’a été faite que pour les Etats-Unis.
Vous pouvez même trouver en cherchant un peu un film promotionnel dédié à l’Odyssey, en anglais aussi !

Bon, d’accord, c’est vraiment très loin et pour nous aujourd’hui, ça donne pas forcément très envie d’y jouer ! Mais oh, c’est les années 70 et les deux comédiens qui y jouent ont un sourire jusqu’aux oreilles. C’est que c’est forcément de la balle 🙂

LA DEUXIEME GENERATION (Atari 2600, Vectrex, Colecovision, Intellivision…)

La période que je nommerais « pré-krach » a donné lieu à la première guerre des consoles, mais quand même de moindre importance comparée à celle observée entre Nintendo et Sega, mais tout de même ! Nous allons le voir à travers les quelques publicités ci-dessous 😉

Ici, nous avons la publicité pour E.T de l’Atari 2600, et en français ! Alors je me suis laissé attendrir par le célèbre thème de John Williams, puis j’ai explosé de rire à 0:40, et vous comprendrez pourquoi :p
Alors désolé pour la coupure en fin de vidéo mais quand on connait la réputation du jeu, on dira que c’est pas bien grave hein ! Pis c’est impossible à retrouver en version intégrale.

Les jeux vidéo à cette époque n’étaient vus plus ou moins que comme un loisir d’attardés et non comme une industrie à fort potentiel, mais des rivalités commerciales ont pu naître malgré tout ! Je vous fais donc une petite aparté sur la rivalité entre Intellivision, Colecovision et Atari. Et ce qu’on en tire comme conclusion, c’est que l’Atari s’en est pris plein la gueule !

Une publicité québécoise pour l’Intellivision ici sous forme d’étude comparative vante de meilleurs graphismes et gameplay que sur Atari 2600, mais de manière plutôt soft !

Mais Colecovision nous a conçu cette publicité un peu plus salée ! « Sorry Atari ! »

Et en cadeau bonus, je vous offre cette petite pub pour Mega Force sur Atari 2600. Pourquoi ? Parce qu’il y a Bryan Cranston dedans ! Oui oui, vous savez, le gars de Breaking Bad, ou le père taré de Malcolm ! 😀

LA TROISIEME GENERATION (NES, Master System, Atari 7800, GX4000…)

Avec la sortie de la NES, avec ses jeux plus poussés, plus beaux, plus complexes, le jeu vidéo commence alors un considérable essor, et touche alors de manière conséquente les campagnes publicitaires. Alors là, des pubs, il y en a des tonnes ! Notamment celles présentées par Mario en personne ! « Le journal du monde Nintendo avec Mario ! »

Pour ce qui est de la NES, nous avons eu une pub de Noël (qui pourtant ressemble de très près à toutes les autres du même genre) pour l’excellent (hum) Bart VS the Space Mutants ! D’ailleurs, si vous êtes de grands nostalgiques, sachez qu’il y a un recueil de nombreuses pubs avec Mario de l’époque 89-92 sur Youtube 😉

Il y avait aussi en 1986 celle de Dragon Ball, avant que Mario ne devienne le présentateur !

Sega, lui, sort la Master System un an plus tard et va donc produire quelques publicités pour se faire une place sur le marché ! Mais il faut bien l’avouer, la concurrence était très rude face à Big N.
C’est alors que vous avez pu voir cette pub pour la console ! J’aime tout particulièrement le « Soyez sympa, branchez-moi sur une Sega », genre « allez s’il vous plait achetez-moi » :p

Ca parait gentillet pour l’instant, mais à partir de la sortie de la Megadrive, c’est une véritable guerre publicitaire qui éclate entre les deux constructeurs japonais ! Et j’en connais un qui n’y va pas de main morte !

LA GUERRE DES CONSOLES (SNES, MEGADRIVE, PC-ENGINE…)

La Megadrive de Sega sort alors en fin novembre 1990 en Europe et les publicités envoient du lourd direct ! Un formidable exemple de publicité comparative, visant directement l’infériorité technologique de la NES, étant alors en retard sur son concurrent. C’est alors que naît le slogan culte « Genesis does what Nintendon’t », ce qui signifie donc que la Genesis (nom américain de la Megadrive) réalise ce que Nintendo ne peut pas, techniquement parlant. En parlant de Nintendo, nous avons organisé une vente rétrogaming spéciale Nintendo que les plus curieux pourront admirer à travers cet article.

La Super Nintendo sort tardivement en 1992, et fait le choix stratégique de ne pas rentrer dans le jeu de la publicité comparative, comptant alors sur sa déjà forte notoriété. En voici un exemple 🙂

Mais on ne la lui fait pas à Sega, il a déjà sa contre-attaque toute prête, et elle porte sur le Blast Processing, dont la Super Nintendo ne disposait pas, et va même jusqu’à tourner en ridicule le célèbre Super Mario Kart. Ah, on s’en approche des arguments indémodables de la guerre des consoles ! La puce SuperFX, le Blast Processing, le Zoom, la 3D, la musique… On s’y croirait encore ^^

On les sent les tensions, bien que ça reste très humoristique, mais c’était réellement une guerre sans merci pour dominer le marché. La Megadrive a d’ailleurs bien rattrapé son retard depuis les chiffres alarmants de la Master System. 13 millions de Master System vendues contre 61,91 millions de NES vendues, puis 49,10 millions de Super Nintendo vendues contre 39,70 millions de Megadrive. Quoi qu’on en dise, c’était quand même bien joué, et si vous sentez la nostalie vous animer, Youtube vous fera la plaisir de vous offrir toutes les pubs de votre enfance de soldat nippon.
Mais c’est alors qu’arrive un concurrent qui va finalement tout raser sur son passage et mettre tout le monde d’accord : la Playstation.

LA CINQUIEME GENERATION (Playstation, Saturn, Nintendo 64…)

La Playstation et l’invention du CD-ROM bouleverse le monde vidéoludique, et va écraser tout le monde avec plus de 100 millions de consoles vendues, contre 33 millions de Nintendo 64 (très belle collection ici en passant) et 10 millions de Saturn. Et concernant les publicités, qu’est-ce qu’on peut en retenir ? Plusieurs choses amusantes.

D’abord, la Playstation a opté pour une campagne publicitaire encore jamais vue avec le C.A.P. ou « Comité Anti-Playstation ». Les publicités étaient volontairement parodiques et tournaient en ridicule les anti-jeux vidéo, le débat étant à l’époque d’actualité. Bravo les gars, pari tenu !

C’est du grand art, n’est-ce pas ? Mais ce n’était évidemment pas le seul style de publicités faites pour la Playstation, on peut trouver ce genre de pubs aussi, que j’apprécie tout particulièrement ^^ Ah, c’est vrai que Fifa 97 c’est du grand réalisme comme on n’en fait plus 😀

Regardons un peu comment se débrouillent les nombreux outsiders de l’époque : la Nintendo 64 tiens, qu’est-ce que ça donne ? Si vous avez un buvard qui traîne, c’est maintenant que ça doit servir…

Bon, on sent moins la ferveur d’antan hein ? En tout cas, de mon point de vue c’est ça.
Et dans la série foutage de gueule, on a la très connue publicité américaine pour la Jaguar d’Atari avec leur slogan « Do the Math » ou « Faites le calcul » en parlant des 64 bits de la console ! Haha, oui je l’avais oubliée celle-là !

Je pense que je vais m’en tenir à cette cinquième génération de consoles, après, c’est plus récent et peut-être bien moins croustillant à regarder ! Sauf pour les plus jeunes évidemment.
Vous en voulez encore ? Ca tombe bien, je vais passer maintenant aux pubs pour consoles portables !

CONSOLES PORTABLES RETRO

LA MICROVISION (1980)

L’ancêtre des consoles portables c’est elle, la Microvision ! Lancée en 1980 en France, cette boîte néandertalienne était le premier système à cristaux liquides que l’on pouvait jouer partout, waw, le rêve !
Visiblement cet homme est visiblement très enthousiaste et se permet même un bisou à sa femme entre deux parties de casse-brique ! (bordel, c’est injouable en vrai, croyez-moi)

Je fais une petite parenthèse sur les Game&Watch : ces petits bijoux n’étant pas destinés à l’origine pour une ouverture internationale, on n’y trouve que des pubs japonaises, dont celle-ci, tout en simplicité 😉

LA GAME BOY

En 1990 sortait la Game Boy, ce monument dans l’histoire du jeu vidéo ! Une console très attendue et point de départ de la grande famille des consoles portables. Les publicitaires ont bien compris que le fait que cette console soit portable devienne l’argument phare.

Le succès est phénoménal et la Game Boy Pocket viendra lui succéder dans une version plus petite et plus compacte. Là encore, les campagnes publicitaires sont au rendez-vous et vantent la plus petite taille de la console aussi bien en largeur qu’en longueur. Eh, ça rentre dans une poche les mecs !

C’est bien gentil tout ça, mais si la Game Boy pouvait avoir un affichage en couleur comme ses cousines NES et Super Nintendo, ce serait top ! Et c’est comme ça qu’arrive la Game Boy Color, et c’est encore une fois un carton. Réunir les avantages de la console portable et de l’écran couleur, c’était la révolution ! Il ne manquait plus que l’écran rétro-éclairé, ce que la Game Boy Light au Japon pouvait apporter. Il faudra attendre la Game Boy Advance SP en Europe.

Et ici, je m’arrête cinq secondes sur le jeu qui a sûrement largement contribué à booster les ventes de Game Boy Color. Il s’agit évidemment de Pokemon version Rouge et Bleu. Satoshi Tajiri a donné naissance à une frénésie qui continue toujours aujourd’hui, depuis 1999. Moi-même, ma première console rien qu’à moi était une Game Boy Color  Rouge avec le jeu Pokemon Rouge, offerts le Noël 1999. Quelle belle époque, et ces pubs n’y sont certainement pas pour rien !

Qui se serait douté du véritable phénomène que Pokemon allait alors devenir ? On les voit toujours ces publicités pour les sorties des nouvelles versions. Bon elles sont moins croustillantes aujourd’hui, plus formelles, mais les premières étaient géniales (voir aussi celle de Pokemon Jaune, du câble Link, elles sont top !) et j’ai presque la petite larme de l’innocence de l’enfance qui coule.

Evidemment à cette époque, la Game Boy était symbole de suprématie sur le marché des consoles portables. Mais elle avait évidemment quelques concurrents, et nous allons les voir juste en dessous !

LES OUTSIDERS A LA COURSE DES CONSOLES PORTABLES (Game Gear, Atari Lynx, PC-Engine GT…)

Sega était déjà en guerre perpétuelle pour les consoles de salon à cette époque, mais il ne mit pas si longtemps à tenter sa contre-attaque après la sortie de la Game Boy en sortant un an plus tard la Game Gear. Bon, vous connaissez tous sa (hum) formidable autonomie avec ses 6 piles, mais il faut reconnaître qu’elle a très tôt proposé le rétro-éclairage de l’écran, et c’est certainement la principale valeur ajoutée mise en avant ! Là-dessus, les campagnes publicitaires ont envoyé du pâté, mais malheureusement, la console ne sera pas à la hauteur. Mention spéciale à cette pub qui m’a bien fait (re)rire ! 😀

Et il y a celle-là aussi, à mourir de rire ! Y’a pas à dire, le style des pubs Sega a du cran et de l’humour !

L’Atari Lynx est probablement réputée pour être une des pires consoles portables. Pauvre d’elle. Autonomie très faible, taille énormissime… Mais par contre, pour les pubs, il fallait être efficace ! Alors on a invité Tobey McGuire (le bon vieux Spider-Man !) et Jaleel White (Steve Urkel de La Vie de Famille) !

Je fais ici un clin d’oeil à la PC-Engine GT de NEC, considérée par beaucoup et par moi aussi comme la Rolls des Portables pour sa qualité impressionnante, car je n’ai pas trouvé de pub à vous montrer. Malheureusement sa consommation de piles effroyable n’a pas pu faire décoller les ventes aux côtés de la Game Boy.

J’ai remarqué que les consoles qui ont moins bien marché ont les pubs les plus drôles ! A l’exception de la Megadrive/Genesis qui a bien marché et qui nous a pondu des pubs bien poilantes !
Et d’ailleurs, pour conclure cet article, je vous propose quelques récompenses pour les pubs qui m’ont le plus marqué !

LE TOP 5 DES PUBS RETRO-GAMING

PRIX DE LA PUB LA PLUS NOSTALGIQUE !

Cette publicité pour le ROB sur NES m’a été suggérée par mon très cher ami Louis pour le prix de la pub qui fait le plus remonter de souvenirs, et faisait le plus baver !

PRIX DE LA PUB LA PLUS WTF !

Il peut y avoir des publicités qui vous donne envie de sauter d’un pont ou tout simplement de vous demander ce que vous veniez tout jiste de regarder. Le chef-d’oeuvre de what-the-fuckisme de David Lynch pour le teasing de la Playstation 2 en est le parfait exemple et remporte ce prix. Félicitations, you creepy !

PRIX DE LA PUB LA PLUS DRÔLE (oui bon après, c’est mon humour hein !)

Celle-ci m’a vraiment fait plier de rire !

PRIX DE LA PUB LA PLUS JAPONAISE

Segata Sanshiro est un sacré numéro, une icône au Japon ! Un peu comme Chuck Norris pour nous quoi.

PRIX DE LA PUB EN CHANSON

Et pour la meilleure pub faite intégralement en chanson, je vous présente cette publicité américaine pour la Nintendo 64 pour Noël !

Et voilà, c’est la fin de cet article, qui personnellement m’a replongé dans nombre de souvenirs ! J’espère que ça vous bercera aussi un peu et que vous allez passer de bonnes fêtes de fin d’année 🙂

A bientôt tout le monde !

Timo

8 commentaires »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s