Aujourd’hui nous rencontrons l’ami Cédric (Acksell sur le web), un vrai passionné de retrogaming (mais pas que) qui nous ouvre les portes de son impressionnante collection de jeux vidéo. Cédric est également le créateur avec son compère DGJX de la chaine Utube Green Hill Memories et aujourd’hui il fait découvrir sa gameroom qui lui sert aussi de studio de tournage. Et vous en prendrez plein les yeux, préparez vous c’est parti !

collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogaming

Holdies : Bonjour Cédric, peux-tu nous faire une petite présentation personnelle?

Bonjour à tous et merci à Holdies de m’offrir cet espace d’expression. Né en 1980 (oui, sous Giscard…) dans les Hauts-de-Seine, j’ai donc 36 ans au moment où j’écris ces lignes et j’habite depuis presque toujours dans cette merveilleuse région de football qu’est le 44 🙂 Je travaille dans l’informatique depuis la fin de mes études (2001) avec la particularité de n’avoir jamais changé d’employeur, c’est assez rare dans le domaine mais ne nous égarons pas, nous sommes là pour parler Jeux Vidéo ! J’ai rencontré ma moitié il y a près de 15 ans et nous avons depuis eu deux merveilleuses (mais aussi parfois bien chi….. ^^) petites filles, Maeryl (5 ans) et Nylia (1 an et demi). Et non, je ne me suis pas trompé sur l’orthographe de leur prénom, c’est voulu !

H : Tu es un collectionneur de longue date, parles-nous un peu de ta passion pour le retrogaming, quand as-tu commencé à collectionner et comment a évolué ta passion avec le temps ?

Je vais me permettre de rectifier car je ne suis pas passionné de « retrogaming », mais de Jeux Vidéo au sens large. Je suis collectionneur ET joueur d’ailleurs, même si ces derniers temps, je consacre plus facilement du temps aux jeux récents qu’aux jeux « rétro ». Je suis joueur depuis ma plus tendre enfance même si certains considèreront que j’ai commencé assez tard puisque j’ai eu ma première console, une Master System, à Noël 1989. La collection est arrivée bien entendu plus tard puisque sur les premières années, il fallait revendre ses jeux et consoles pour en acheter de nouveaux. Je pense que ça a commencé autour de 1999-2000. Quand j’ai commencé à avoir un peu d’argent via les petits boulots que je faisais à l’époque, ça m’a permis d’arrêter de revendre et de continuer à acquérir de nouveaux jeux, en quantités très limitées toutefois puisqu’il fallait aussi payer le loyer, n’habitant plus chez papa / maman !

Mon parcours de joueur est le suivant, il s’agit là des consoles que j’ai eu successivement étant enfant / adolescent : Master System, Game Boy, Mega Drive, Playstation. Ces 4 consoles sont celles qui me définissent le mieux, avec des souvenirs absolument inoubliables sur chacune. Des titres qui pourront paraître à certains complètement anodins m’ont marqué au fer rouge. Sur Master System : Alex Kidd in Miracle World, Shinobi, Psycho Fox, Spiderman… Sur Game Boy : Tetris, Link’s Awakening, Mystic Quest, Pop Up, Super Mario Land 2, Batman… Sur Mega Drive : tous les Sonic (ah bon ? ^^), Streets of Rage 2, ISS Deluxe, Virtua Racing, Psycho Pinball, Thunder Force III… Sur Playstation : Porsche Challenge, Pandemonium, Symphony of the Night, Metal Gear Solid, Ridge Racer Type 4, Street Fighter Zero 3 et j’en oublie tellement ! Et pour certains, j’ai réussi à conserver mes exemplaires d’époque, autant vous dire qu’ils ont à mes yeux une valeur inestimable. Bien entendu, d’autres jeux me sont chers sur des supports qui m’ont moins marqué. Je pense principalement à Chrono Trigger pour lequel je voue un culte absolu, ou plus récemment Ori and the Blind Forest, un jeu qui frise à mon sens l’excellence et désormais disponible en boîte sur Xbox One.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Revenons maintenant à la collection ! Le plus gros de ma collection rétro a été acquis au début des années 2000. Certains s’en souviennent, c’est ce qu’on appelle l’âge d’or des vides-greniers. A cette époque, pas de ratisseurs, on était seul au monde ! Je me souviens de dimanche matins où nous faisions avec DGJX 5 ou 6 vides-greniers et où on revenait le coffre de la 106 rempli à ras-bord. Cela lui permettait d’alimenter son magasin et cela faisait vivre nos collections. On débarrassait les gens, littéralement. Mais tout ça c’était avant et maintenant c’est la guerre dans les vides-greniers… J’ai donc arrêté de les faire depuis une bonne dizaine d’années. Devoir « affronter » des mecs qui ne savent même pas ce qu’ils achètent, ça dégoute. Je les fais maintenant en famille, avec la plus grande de mes filles et bientôt avec mes 2 filles et on ramène un peu moins de jeux vidéo mais c’est un plaisir différent.

La collection est pour moi le moyen d’approfondir mes connaissances dans le jeu vidéo, c’est un loisir, une espèce de fil conducteur. On pourrait se dire que ça prend trop de place dans ma vie mais au final ça me « transporte ». Chacun son truc comme on dit, certains passent leur temps devant la télé, d’autres à boire des coups dans des bars ou que sais-je. Moi, j’alimente ma collection et je joue. Partout où je vais, j’essaie de ramener un jeu. Cela fait un point de repère par rapport à tout ce que j’ai accompli. Par exemple, je suis allé en Islande en 2007 et j’ai ramené un Fievel sur PS2 en version islandaise. Bien sûr, j’ai aussi des photos de ce voyage, et plein d’autres souvenirs. Mais ma collection suit le même rythme que moi. Bien sûr j’ai d’autres loisirs, nous y reviendront. Mais ceci me permet de ne jamais m’ennuyer. J’ai TOUJOURS quelque chose à faire ayant traits à ma collection. Certains soirs, ma compagne doit travailler dans son bureau (les horaires sont délicats quand on est auto-entrepreneur) et parfois elle culpabilise de me laisser seul. De peur que je passe une soirée de merde à m’ennuyer ! Impossible ! J’ai des recherches sur le net à faire, des jeux à commencer / continuer / terminer, des choses à ranger, la chaîne à alimenter, etc… C’est sans fin et c’est un plaisir au quotidien.

H :Ta gameroom est une petite merveille de gestion de l’espace avec une exposition particulièrement soignée (plus de 4000 jeux entreposés et un imposant Sonic dans quelques m²), quels sont les secrets de cette optimisation ?

Alors ça, c’est un des plaisirs de la collection, ou en tout cas un des plaisirs que JE trouve dans la collection. La mise en valeur. Ma collection, c’est mon kiff comme disent les « djeuns » ^^ Limite, des fois, pas besoin de jouer, je me pose sur mon canapé et je profite de la vue. Juste le plaisir des yeux. Bon, ça, évidemment, c’est quand c’est bien rangé car c’est tellement dense qu’il ne faut pas longtemps pour y mettre un bazar sans nom ! Les secrets de l’optimisation ? Difficile à dire…

collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogaming

La pièce est mansardée déjà, donc j’ai dû acquérir certaines étagères qui épousent les pentes de toit. J’ai également mis 2 étagères dos à dos pour faire une sorte d’îlot centrale derrière la statue de Sonic. Cela permet de ne pas en avoir juste le long des murs avec un grand vide au milieu. Certains diront que c’est trop chargé mais c’est exactement ce que je recherchais. Ne plus savoir où poser les yeux tellement il y a de choses à voir. Les murs et le plafond sont recouverts de posters à 99%. Les poutres sont habillées de rails de leds et j’ai pu trouver un système de pinces pour y suspendre les Amiibos. La décoration avec divers goodies, figurines, etc… est ultra importante car elle donne vie à l’ensemble. Souvent, je vois des photos de collections qui font un peu hôpital ou bibliothèque un peu austère. Chacun ses goûts bien entendu mais ce n’est pas comme ça que je vois le truc. Alors bien entendu, avec tout le bordel qu’il y a sur les étagères, pas évident d’attraper un jeu mais c’est le charme du truc 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Sonic d’1m80 est sans aucun doute la masterpiece de la collection. Le truc qui lui donne un cachet indéniable. J’ai eu la chance d’aller le chercher en famille, avec femme et enfant, jusqu’en Belgique il y a près de 3 ans. Ce road trip fut épique mais quel souvenir ! Imaginez quand même que dans une 308 SW, nous étions 3, avec un énorme passager clandestin ! Tout faire rentrer là-dedans fut rocambolesque, mais c’est passé. Je n’ai pas eu de contrôle routier sur le chemin du retour mais ça aurait pu être cocasse de voir la tête du gendarme à la vue du Sonic en morceaux à l’arrière et qui prenait une place phénoménale ^^ La deuxième pièce maîtresse est sans doute l’enseigne lumineuse Sega que j’ai réussi à avoir à prix plus que correct suite au coup de pouce d’un ami. Là encore, ça donne à la collection une autre dimension.

Tiens, un autre détail auquel je pense, j’ai mis les façades de Xbox 360 que je n’utilise pas sur une des poutres. Y’a tellement de choses à dire que je pourrais en faire des pages et des pages mais les photos sont là pour illustrer tout ça. Il y a également les vitrines, deux basiques vitrines de chez Ikéa, qui contiennent des figurines Saint Seiya. Ces vitrines sont entourées des boîtes des figurines pour avoir un genre de décors de fond. Pour l’éclairage de tout ça, j’ai passé des tas de câbles derrière les étagères pour que tout s’allume en appuyant sur seulement 2 boutons qui se trouvent cote à cote. Pourquoi 2 ? Car ils sont complémentaires :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’un propose un éclairage brut, pour s’y retrouver quand on cherche un jeu (en gros, tous les spots). L’autre propose une ambiance plus tamisée, avec les rails de leds des poutres, les vitrines, et l’enseigne Sonic. Ça permet de jouer tranquillement sans se faire agresser les yeux, mais sans être dans le noir pour autant. Bref, je m’arrête là, les photos compléteront mes propos et vous pouvez également aller voir cette vidéo, pas encore diffusée sur la chaîne, qui présente ma collection dans son ensemble : 

H : Sega vs Nintendo, as-tu une préférence ?

Ah les vieilles querelles de clocher ! Comme dit plus haut, dans mon parcours, il y a la Master System et la Mega Drive. Pour la Master System, mes souvenirs sont vagues, mais je ne pense pas l’avoir choisi. J’avais dû juste demander une console. En revanche, la Mega Drive, je l’ai voulue. Et c’est après avoir tâté du Sonic, il me la fallait. Je l’ai eu en 1992, et je l’ai toujours d’ailleurs, même si elle commence à montrer des signes d’âge avancé et de nombreuses heures au compteur. Donc forcément, avec 2 consoles Sega quand j’étais môme, n’ayant à cette époque quasiment pas connu la Nes mis à part chez les copains et ayant connu la Super Nintendo sur le tard, vers 1997, la réponse devient évidente et ce n’est pas pour rien que j’ai un Sonic d’1m80 à la maison 🙂

H : Peux-tu nous présenter ta collection de jeux et consoles retro, tes plus belles pièces, et les objets les plus insolites qui la composent ?

Pour l’insolite, je pense qu’avec le Sonic d’1m80 et l’ancienne lumineuse, on a déjà tapé fort ^^

Mais voilà quelques pièces intéressantes à montrer, la sélection étant complètement arbitraire. Il y a tant de choses à montrer qu’il a fallu faire des choix ! Et je vais essayer de vous présenter des jeux qui ont une histoire particulière et que beaucoup d’entre vous ne devraient pas connaître. Aujourd’hui, avec internet, on a tendance à dire qu’avec un peu de pognon, on trouve tout. Celui qui cherche un jeu, s’il a le blé, il se l’achète quand il veut. C’est faux ! Et je vous invite à chercher les jeux ci-dessous. Peu importe le prix, essayez juste de les trouver en vente. Vous risquez d’être étonnés ! J’ai moi-même encore quelques petits jeux que je cherche et qui sont juste introuvables…

invader game boy advance gba collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogaming

Invader (Game Boy Advance) : voilà un jeu pour lequel j’ai craqué mon P.E.L. ! Mais après en avoir parlé avec certains collectionneurs Game Boy Advance qui le recherchent aussi, j’ai fait quelques jaloux :p Beaucoup parlent de Final Fantasy VI Advance comme étant la grosse pièce que tout le monde cherche. On va dire que c’est celle sur laquelle il y a le plus de demande. Mais il y a infiniment plus rare sur Game Boy Advance et cet Invader est sans doute l’une des plus grosses raretés en Europe, avec d’autres titres comme Ninja Cop, Père Noël Junior (oui…) ou encore The Morning Adventure, un jeu sorti en Espagne pour promouvoir des brioches aux pépites de chocolat, ça ne s’invente pas ! Pour Invader, le jeu, en plus d’être incroyablement rare, est une petite merveille de shoot’em up, mais à la difficulté redoutable.

resistance ps vita collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogaming

Resistance Retribution (PS Vita) : Encore un pour lequel j’ai dû me saigner… Mais vu que je me suis mis en tête de faire un full-set sur la tant décriée Vita, je n’avais pas le choix. J’étais le premier à ne pas comprendre cette mode du full-set. Et puis je suis tombé dedans ^^ Pour l’anecdote, ce Resistance est en fait une boîte PS Vita ne contenant qu’un code de téléchargement pour la version PSP du jeu. Sachez par ailleurs que le code à l’intérieur de la boîte est… périmé ^^ Donc là, on est clairement face à un « objet » de collection, purement et simplement. Le nombre d’exemplaires de cette version est à priori inconnu mais j’ai entendu parler d’une centaine… Bon courage à ceux qui tenteront aussi le full-set Vita !

megaman game gear collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogamingMegaman (Game Gear) : Pas de craquage de P.E.L. pour celui-ci puisque je l’ai acquis il y a une bonne quinzaine d’année. S’il fallait l’acquérir aujourd’hui, ça ferait très mal car la cote est assez proche de celle de Megaman X3 en version européenne sur Super Nintendo. Preuve que les prix ont pour certains jeux littéralement explosé. Cet épisode Game Gear est une compilation très agréable à jouer et ce malgré la faible qualité de l’écran de la Game Gear.

 

Dicing Knight (Wonderswan) : en voilà une sacrée bizarrerie ! Il s’agit icidicing knight wonderswan collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogaming d’un zelda III like, mais avec niveau généré aléatoirement à chaque partie ! Ce jeu a été sorti suite à un concours, comme l’avais été également Judgement Silversword, sur la même console et je pens
e beaucoup plus connu. J’ai acquis ce jeu en 2008 lors de mon séjour au Japon. Je l’avais à l’époque payé assez cher, genre 150€ mais le style me tentait et je voulais ramener un truc qui claque du Japon. Je pense que c’est réussi.

 

lords of thunder mega cd collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogamingLords of Thunder (Mega CD) : Celui-là, c’est juste pour montrer la particularité des jeux Mega CD en Europe qui proposaient des spin cards, ces petites cartes qui entourent le côté gauche des boîtes des CD. Au Japon c’était très répandu mais par chez nous, à ma connaissance, seul le Mega CD proposait ça.

 

Battle Garegga (Saturn) : La preuve qu’on peut encore faire de bonnes affairesbattlegaregga saturn collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogaming en boutique spécialisée puisque j’ai acquis ce jeu il y a un peu plus de 3 ans dans une boutique de Nantes pour un prix défiant toute concurrence, environ 80€. Etre au bon endroit, au bon moment.

 

 

sega nomad collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogamingSega Nomad : il s’agit d’une Mega Drive portable, sortie exclusivement aux Etats-Unis. Cet exemplaire, acquis très récemment, a la particularité d’être switché, et permet donc d’accéder à la ludothèque complète de la Mega Drive quand la version non switché ne permet de passer que des jeux américains. Si on est pointilleux, ce n’est pas le meilleur moyen de jouer à la Mega Drive puisque l’écran, bien que correct, n’est pas exempt de reproche. Mais c’est quand même pratique (ou pas), pour jouer au lit !

 

Metroid II (Game Boy) : j’avais apporté ce jeu avec moi lors du voyagemetroid 2 game boy collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogaming que j’ai fait au Japon en 2008 avec l’équipe Pix’n Love car nous devions rencontrer des personnes de chez Nintendo. Imaginez leur tête quand j’ai sorti ça ! Cet exemplaire est donc dédicacé par le créateur de Samus et le responsable des musiques du jeu !

 

 

castlevania ps3 lords of shadow collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogamingCastlevania – Lords of Shadow – Edition Limitée (Playstation 3) : en voilà une histoire rocambolesque ! Plutôt que de m’autoparaphraser, je vous invite à aller lire cet article qui explique tout !
Personne ne sait combien d’exemplaires ont été produits mais la légende parle de 150

 

Sonic / Hello Kitty : Une peluche pour changer ! Croisement improbable entre Sonicpeluche sonic hello kitty collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogaming et Hello Kitty, j’ai puacquérir cette peluche toute mimi grâce à un de mes collègues. Très très compliqué d’en trouver aujourd’hui…

 

Game & Watch Bogame and watch bomb sweeper collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogamingmb Sweeper : Là encore j’ai un article qui explique pourquoi ce Game & Watch m’est si précieux, je vous invite à le lire 🙂

 

Elminage (PSP) : ce jeu n’a été édité en boîte qu’à 300 exemplaires, certificatelminage psp collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogaming d’authenticité à l’appuie. C’était un peu du Limited Run Games avant l’heure. Le jeu est loin d’être une merveille mais c’est une pièce de collection de prestige.

 

Chrono Trigger (Super Nintechrono trigger snes collection cedric acksell sonic sega nintendo sony holdies gameroom jeux video retrogamingndo) : sans doute le plus simple à trouver de cette sélection mais cet exemplaire a une histoire particulière que je vais vous conter 🙂 J’ai découvert Chrono Trigger en 1998. Je l’ai fini et c’est une des expériences ludiques qui ont le plus marqué ma vie de joueur. J’ai malheureusement dû m’en séparer pour acquérir d’autres jeux. Je l’ai tellement regretté que j’ai assez rapidement essayé de m’en racheter un. Je suis tombé sur cet exemplaire au magasin Stock Games de la rue Jean-Jacques Rousseau à Nantes. Je me revois encore l’attraper sur l’étale du magasin. Je n’y ai pas rejoué de suite. Les mois passèrent et j’ai voulu me refaire une partie… Oui mais voilà, j’ai fini par découvrir que le jeu ne marchait pas… Imaginez mon désarroi… L’ami d’un ami, s’y connaissant un peu en électronique, a décidé d’ausculter la cartouche pour comprendre le problème. Le constat fut rapide à venir : le précédent propriétaire, sans doute frustré de devoir se séparer de son jeu, avait mis un coup de cutter sur la PCB (circuit imprimé). Toutes les lamelles, assurant la transmission des informations entre la cartouche et la console, étaient coupées… Il a donc pris sont fer à souder et a rétabli toutes les connexions, une par une. Croyez-le ou non, la cartouche est depuis parfaitement fonctionnelle ! Et un Chrono Trigger sauvé des eaux, un !

H : Quel est, si tu ne devais en choisir qu’un, le saint graal de ta collection ? 

Tellement compliqué de répondre… Disons que si c’est juste émotionnel, alors mon combo Sonic 3 version U.S. et ma cartouche de Sonic & Knuckles, tous deux d’époques, ont une place indéboulonnable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais la pièce qui mixe à la fois rareté, plaisir ludique et souvenirs intenses, c’est clairement mon exemplaire de Castlevania – Symphony of the Night édition collector avec français au dos de la boîte. C’est tellement rare que certains pensent que ça n’existe pas! Pour la petite histoire, j’avais la version normale et en me baladant comme d’habitude dans les magasins de jeux vidéo, je tombe sur ce collector. Je demande s’il est possible de troquer et ça me coûte seulement 50 frs. Je ne me suis pas fait prier. Ce jeu, je l’ai fini un nombre incalculable de fois. Comme dirait l’autre, si à 50 ans tu n’as pas joué à Symphony of the Night, tu as raté ta vie :p .

: Quels sont tes principaux canaux d’approvisionnement ?

Alors là, c’est bien simple, je ne néglige RIEN. Je fouille partout, tout le temps. Les sites de vente en ligne, les sites d’enchères, les magasins spécialisés, les grandes surfaces, les « cash », TOUT ! Il n’y a bien que les vides greniers que je boycotte pour les raisons évoqués plus haut. Je suis à l’affut de tout ce qui sort. Mon fil d’actu sur facebook ne parle quasiment que de jeu vidéo ^^ Je ne ferme aucune porte car c’est le meilleur moyen de faire de sacrées découvertes. Si au détour d’une vidéo Youtube je détecte un jeu qui peut m’intéresser, je vais remuer tout l’internet pour essayer de le trouver. Il y a peu, je suis même allé jusqu’à passer par un pote qui habite au Canada qui a passé commande pour moi sur un site qui refusait de livrer en France. Le jeu concerné était introuvable ailleurs, ce vendeur était à priori le seul au monde à le proposer. Il s’agit de Blender Bros et j’avais d’ailleurs organisé deux commandes groupées pour en faire bénéficier les membres du groupe Facebook que j’administre, une bien belle aventure.


H : Combien de temps par semaine/mois consacres tu à ta collection et qu’est ce qui est le plus chronophage?

C’est juste inquantifiable. Entre le temps que je passe à chercher des jeux à acquérir, à y jouer, à alimenter la page facebook, la chaîne youtube, à discuter avec d’autres passionnés sur le groupe, à faire les magasins, à ranger ma collection, etc, etc… ça occupe clairement une énorme partie de ma vie ! Et ce qui peut paraître incroyable, c’est que ça ne se fait pas au détriment du reste. Le « reste », c’est bien entendu ma famille et ce qui me permet de faire vivre ma passion, à savoir mon boulot 😉

Bon, s’il faut vraiment choisir le truc le plus chronophage, on va dire en ce moment que c’est l’alimentation de la chaîne youtube (le montage des vidéos prend un temps fou…) mais c’est un énorme trip également, j’y reviendrai plus bas.

H : Joues-tu à tous les titres que tu achètes ?

« Evidemment qu’non » © Acksell

Pour préciser, ce serait mentir que de dire le contraire. Ce débat qui consiste à dire qu’on doit absolument jouer à tous nos jeux me dépasse. Collectionner, c’est accumuler, c’est matérialiste, ça a un côté un peu névrotique. Ma collection est faite de jeux vidéo comme elle pourrait être faite d’autres choses. De bandes dessinées, de mangas, de vinyles, de films, de timbres, de tableaux, de voitures, de bibelots en formes de grenouilles, de figurines de Lara Croft et j’en passe. La chance qu’on a avec le jeu vidéo, c’est qu’en plus de le collectionner, de la satisfaction d’acquérir des pièces qui nous font plaisir pour tout un tas de raison (nostalgie, packaging, rareté, etc…), on peut y jouer ! C’est une putain de chance ! Et certes je suis joueur, mais un mec qui collectionnerait mais ne jouerait pas, serait-ce grave ? A mon sens non. Je ne le conçois pas à mon niveau mais chacun trouve son plaisir où il le souhaite, tant que ça ne nuit à personne. Alors certes, ça peut paraître dommage que certains « séquestrent » plusieurs exemplaires du même jeu pourtant difficile à trouver… J’ai envie de dire que c’est le jeu. Qui sommes-nous pour dicter aux gens leur manière de collectionner ? Vaste débat en tout cas ^^

Donc tout ça pour dire que non, je ne joue pas à tout, mais je m’efforce de n’acquérir que des jeux auxquels je pense finir par jouer un jour, quand j’aurai le temps 🙂

H : As-tu déjà envisagé de te séparer de ta collection ?

J’ai déjà eu des moments d’interrogations. Quel sens donner à tout ça ? Parfois, on peut se dire que c’est trop, qu’on pourrait mettre son argent ailleurs. Qu’on se ment en pensant qu’on pourra finir tout ça quand on sera à la retraite ^^ Qu’il faudrait réorienter la collection pour éviter de se disperser. Mais ça ne dure pas longtemps. Il suffit de ranger la salle de jeu, de se poser dedans, au calme, et tout prend alors un sens. C’est beau hein ? 🙂

Par ailleurs, j’ai un projet qui me trotte dans la tête depuis un moment. L’envie de faire découvrir tout ça aux plus jeunes. Je pense que ça aboutira quand on sera passé au tout dématérialisé… Pour entretenir ce lien charnel entre un joueur et son jeu. Ce jeu qu’on prend sur une étagère, qu’on sort de sa boîte, qu’on met dans une console. C’est tout un rituel à des années lumières d’une bibliothèque de fichiers numériques… Et j’ai le projet d’ouvrir une salle dans mon bled, voire même carrément chez moi et monter une association pour transmettre ce plaisir aux jeunes qui n’auront pas connu ça. Ce n’est pas pour tout de suite mais y’a un moment où ça va vraiment me titiller…


H : As-tu d’autres collections/passions que le jeu vidéo ?  

J’en parlé un peu plus haut de mes figurines Saint Seiya, une grande histoire d’amour. Les mangas aussi, avec principalement Dragon Ball qui aura bercé mon enfance et qui continue de me faire triper avec Dragon Ball Super (haters gonna hate…). Y’a un truc enfoui assez loin aussi, ce sont les Lego. Et avec la plus grande de mes filles qui grandi et qui commence à s’y mettre, je pense que je vais retomber dedans sous peu.

En dehors de ça j’ai des loisirs tout à fait « normaux » comme le cinéma (bien qu’avec mes filles ce soit un peu compliqué ces derniers temps), le sport (même si je dois me faire opérer du genou gauche…), les séries, etc… Je ne vais pas vous lister tous mes coups de cœur, ce serait un peu hors-sujet ici !


H : Côté actualité, que penses-tu de la récente sortie de la mini NES et de la spéculation qui s’en est suivie ?

mini nes nintendo

Je ne serai pas aussi véhément que certains ont pu l’être car ce serait hypocrite. Nous avons fait un unboxing sur la chaîne et j’ai surtout incité les gens à ne pas tomber dans le panneau. Attendez que les prix baissent, ça arrivera. Regardez ce qu’il se passe avec les Amiibo, ceux qui se vendaient 100€ il y a 1 an et demi se retrouvent maintenant soldés à 5€.

Et quand je parle d’hypocrisie, c’est tout simplement parce que la plupart des gens qui vocifèrent contre les « vendeurs » en ont forcément fait autant, à un moment ou à un autre. Qui n’a pas acheté un jeu, une figurine, une console ou autre dans un cash, un vide-grenier, un hypermarché, pour ensuite le revendre plus cher ? Hein ? Qui ? Donc que certaines personnes, potentiellement en grosse galère financière tentent le coup, comment voulez-vous l’éviter ? Certes, dans le lot, certains abusent grave. Ceux qui achètent en masse pour séquestrer le stock et ne plus vous laisser le choix que de passer par eux, ceux-là sont à vomir. Mais les autres, je ne peux pas les blâmer. Aux acheteurs de rester raisonnables. Ça peut paraître réducteur et simpliste. Mais s’il n’y a pas d’acheteur, il n’y a pas de spéculation.

H : Parlons un peu de tes projets connexes. Avec ton compère DGJX, tu as créé une chaine Utube, Green Hill Memories, qui compte aujourd’hui près de 3000 abonnés, raconte-nous un peu cette aventure, comment et pourquoi vous êtes-vous lancés, quel type de contenu proposez-vous ?

green hill memories chaine youtube acksell sonic

Oh oui, les 3000 abonnés sont à porter de tir et nous n’en sommes pas peu fiers ! Green Hill Memories est à la base une page Facebook que j’avais créée seul dans mon coin. C’était la suite logique des divers blogs que j’ai animé un peu partout depuis plus de 10 ans. Cette page Facebook fêtera d’ailleurs ses 5 ans l’été prochain. Cette page a pour objectif de parler jeu vidéo TOUS les jours. Chaque jour donc, on poste un article ayant un rapport proche ou non avec le jeu vidéo. On présente un jeu, on évoque une news, etc… GHM ne prend jamais de vacances, on se relai avec DGJX, on planifie des articles à l’avance, etc… Pour le premier anniversaire de la page, j’avais souhaité apporté un peu de sang neuf et c’est là que DGJX est arrivé. Nous nous sommes rencontrés en 2003 quand il a ouvert son magasin de jeux vidéo à Nantes.

A l’époque, j’étais l’équivalent d’un pilier de bar, mais pour les magasins de jeu vidéo ^^ Le gars qui arrivent en début d’après-midi, qui reste discuter, et qui repart forcément avec un jeu mais payé le moins cher possible vu qu’en plus c’est un marchand de tapis ! Gérer un magasin de jeux vidéo, voire un magasin tout court étant compliqué, DGJX a quitté la France en 2007 et on s’est un peu perdu de vue. Puis, je ne sais plus trop comment, sans doute grâce à Facebook (qui est un outil de communication exceptionnel quand on sait en éviter les dérives…), on s’est retrouvé. Il a fait quelques séjours en France, on a repassé du bon temps ensemble, et j’ai fini par lui proposer de me rejoindre dans l’aventure Green Hill Memories, qui ne s’appelait pas encore Green Hill Memories à l’époque d’ailleurs.

De part son activité professionnelle, DGJX passe environ 2 fois par an en France. C’est lors de son passage fin 2013, alors que je venais tout juste d’emménager dans ma maison actuelle, et alors que ma gaming room était en chantier, qu’on a tourné nos premières vidéos, complètement à l’arrache, histoire que ceux qui nous suivaient sur la page puissent enfin mettre une tête et une voix sur les 2 bonhommes. Allez voir les premières vidéos, vous allez vous marrer. C’était complètement improvisé mais on voulait déjà partager notre passion. Ce fut assez calme sur 2014, les vidéos sortait au compte-goutte, ça n’était pas du tout structuré, mais on a vu que ça suscitait un certain intérêt, on est donc passé à la vitesse supérieure en février 2015, et c’est ce que nous considérons comme la « vraie » naissance de la chaîne, avec la création de nos nombreuses rubriques. Notre première « vraie » vidéo, une parodie de retour de vide grenier, sort le 08/02/15, nous avons alors 62 abonnés (on se demande un peu pourquoi ils étaient abonnés vu le contenu ^^). Le matos est pourri, la qualité visuelle des vidéos s’en ressent, on débute, on n’est pas super à l’aise, surtout sur les vidéos solo, mais encore une fois, la passion est là et une petite communauté commence à se former autour de nous.

Voilà maintenant 1 an et demi que ça dure, près de 300 vidéos tournées et du partage, de la passion, des supers rencontres. Le niveau qualitatif de nos vidéos est monté d’un énorme cran, même si on sait qu’on peut faire encore largement mieux, mais on y va à notre rythme. On a des intervenants réguliers, d’autres moins, mais ça commence à avoir vraiment de la gueule et on très fier du résultat et des retours des gens qui nous suivent.

Ce qui plaît aux gens sur Green Hill Memories, c’est qu’on montre les jeux, ils sont là, physiquement, et on en parle. C’est LA différence avec beaucoup des chaînes françaises qui parlent de jeu vidéo. Ça peut paraître prétentieux, mais avec nos connaissances très complémentaires à DGJX et à moi, associées à celles de ceux qui nous accompagne (Magdich, Lestat, Gregovich, Gwen Roc et bientôt d’autres…), on balaye très large quand même. On a tous une grosse expérience du jeu vidéo, et on partage notre vécu, notre expérience, nos anecdotes. C’est ce qui plaît, et c’est surtout ce qu’on aime faire. Ce ne sont pas les chaînes de qualité qui manquent chez nous, mais notre angle d’approche est complètement différent. On veut partager nos collections, on les montre, comme beaucoup le font, mais en plus on parle de nos jeux.

Niveau contenu quand même, puisque c’était la question de départ mais j’ai un peu dérivé ^^ On a plein de rubrique, la chaîne s’est énormément diversifiée :

  • Le coin des radins, où on essaie de présenter des jeux dignes d’intérêts, peu connus, et pas chers

  • Craque ton PEL, sans doute la rubrique la plus appréciée, où on présente des jeux très rares, très chers, et pas toujours à juste titre

  • Saga, une toute nouvelle rubrique pour cette fin 2016 : présenter tous les jeux d’une série

  • Versus : comparer 2 versions d’un même jeu

  • Quelques minutes pour convaincre : Découverte d’un jeu dans les conditions du directe

  • Des guides d’achat : présentation d’une console et des jeux les plus représentatif, le stater pack en quelque sorte

  • Des vidéoguides : on finit un jeu sur une seule vidéo en donnant des aides, des astuces, etc…

  • Des présentations de collection thématiques : on joue à 3 jeux d’un même genre sur une même console et on identifie celui qu’on préfère

  • Fais voir ta collec’ : on va chez quelqu’un pour qu’il nous présente sa collection et ses pièces de cœur

  • Des vidéotests : classique, on note un jeu selon différents critères

  • Yolo : on se donne une vie sur un jeu et dès qu’on perd on arrête !

  • Des unboxing (haters gonna hate) : on découvre le contenu d’un collector mais avec la touche GHM, à savoir des informations supplémentaires et pas juste 5 minutes de déballage

Et je vous laisse découvrir tout le reste car ce n’est qu’un échantillon !

Je précise par ailleurs que Green Hill Memories, en plus de la page et de la chaîne, c’est aussi un groupe Facebook (suite à une excellente idée de DGJX), secret pour éviter que n’importe qui ne l’intègre, où l’on parle tous les jours jeu vidéo dans la joie et la bonne humeur. L’idée étant que ceux qui nous suivent puissent aussi échanger entre eux. Tout s’y passe vraiment bien car on n’y fait pas de business, le truc qui pourrit l’ambiance dans tous les groupes parlant de jeu vidéo… Si vous souhaitez l’intégrer, un MP sur la page, la chaîne ou que sais-je, vous trouverez bien le moyen de nous contacter 🙂

: Quelle(s) première(s) vidéo(s) conseillerais tu à nos lecteurs qui souhaiteraient découvrir ta chaine ?

Si vous voulez vous marrer, le Yolo sur Super Mario All Stars devrait faire son effet.

Sinon je ne peux que vous conseiller les FAQ qu’on a tournées fin 2015, près de 3h réparties sur 6 épisodes que vous trouverez dans cette playlist et qui vous donneront un bon aperçu de notre état d’esprit 🙂

On nous y pose des questions très variées et on dérive souvent mais c’est ce qui fait le charme de GHM, on discute entre pote, comme en vrai, mais en plus y’a une caméra qui filme pour partager tout ça avec ceux qui nous suivent.

Grand merci à Holdies pour m’avoir permis de m’exprimer, avec toujours la même passion et désolé pour les pavés mais j’ai toujours des milliards de choses à dire et j’aurais pu en mettre encore beaucoup plus ! A très bientôt sur Green Hill Memories 🙂

H : Et merci à toi Cédric pour cette superbe interview qui j’en suis certain va en ravir plus d’un !


Alors vous avez bien bavé devant cette gameroom de rêve? Rejoigniez nous sur notre site Holdies pour retrouver toutes les ventes retrogaming du moment, ainsi que nos Ventes Spéciales pour vous constituer aussi votre propre trésor  retro!

Toute l’actualité

5 commentaires »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s