Lors du concours que nous avions organisé le mois dernier sur notre page Facebook pour le lancement de notre nouveau site Holdies, nous avions offert 2 places pour assister au concert organisé Vidéo Games Live qui se tenait à Paris le 8 Novembre dernier, au Grand Rex. J’étais bien sûr de la partie, et quelle soirée !

Tout d’abord un peu d’histoire, qu’est-ce donc que ces concerts Video Games Live ?
Prenez un orchestre philharmonique, des écrans géants, une salle prestigieuse, et des jeux vidéo, et vous obtenez un cocktail explosif orgasmique aux allures de show à l’américaine faisant la part belle aux plus grands thèmes musicaux du monde vidéoludique !

video games live concert

Tommy Tallarico et Jack Wall, deux compositeurs de musique de jeu vidéo américains, ont eu l’idée d’offrir aux fans de jeux vidéo un spectacle son et lumière de haute tenue.

En 2005 s’organise alors le premier concert, et ce n’est pas un concert aux normes standard de musique classique : d’abord, on ne le voit peut-être pas forcément mais il y a un travail titanesque de synchronisation entre les images projetées sur les écrans et la musique jouée par l’orchestre. Ensuite, le spectateur n’aura pas à se tenir bien sagement sur son siège et applaudir en fin de pièce. Non, ici, si on a l’envie de crier ou d’applaudir, siffler, bref, manifester nos ardeurs, c’est open ! Etant moi-même percussionniste et musicien en orchestre depuis bien longtemps, ça change, et ça fait un grand bien 🙂

Mais revenons au concert auquel j’ai assisté. Vous trouverez à la fin de cet article quelques petites prises vidéo de cette soirée, mais diantre, 4Go de mémoire sur ma carte SD c’est loin d’être suffisant ! Voici donc un petit résumé.

Après quelques 30 minutes de transport en RER et en Métro, j’arrive à la station Bonne Nouvelle, non loin de la Gare Saint-Lazare. Venu il y a quelques temps auparavant pour un concert philharmonique One Piece, je reconnais la magnifique salle parisienne du Boulevard Poissonnière, et il y avait du monde qui trépignait d’impatience de rentrer. Et il y a de quoi, quelques activités nous attendaient à l’intérieur de 18h30 à 20h, juste avant le concert.

En effet, un tournoi Bomberman sur Saturn y était organisé, et les consoles de l’association MO5 étaient à disposition (NES, Super Nintendo, Dreamcast, PS1, PS2, etc.). Un petit coucou aux copains de MO5 ! 🙂
Et juste avant que les hostilités commencent, qui voit-on monter sur scène ? Kayane ! Une invitée de marque pour présenter et animer un petit concours de cosplay. Très sympathique !

Et là, ça y est on y est, l’orchestre s’installe, et bam, une intro super énergique à la sauce Castlevania ! De quoi mettre en appétit pour tout le reste du concert. Mais j’en oublie les politesses, je n’ai pas présenté les participants.

Il s’agit du Yellow Socks Orchestra and Choir (l’orchestre des chaussettes jaunes avec choeur, et oui, ils ont tous des chausettes jaunes sans exception !), dirigé par la talentueuse compositrice Eimear Noone (notamment pour Blizzard), avec Tommy Tallarico à la présentation et à la guitare électrique, et aussi Laura Intravia, multi-instrumentiste, chanteuse, compositrice et arrangeuse d’oeuvres rendant hommage au jeu vidéo. Une bien belle brochette qui va nous en mettre plein la vue et les oreilles.

Si je devais faire un petit listing de ce qui a été joué, je citerais évidemment les grands classiques thèmes de Super Mario Bros, The Legend of Zelda, Street Fighter 2, Final Fantasy 7, mais aussi Donkey Kong Country, l’intro poignante de Metal Gear Solid 3 : Snake Eater, Phoenix Wright, le titanesque Dragonborn de Skyrim, World of Warcraft, Kingdom Hearts mais aussi des pièces moins communes comme celle d’Ico, Journey

Petit aparté pour vous faire découvrir ce que ça donnait sur Street Fighter 2 (Merci Mounir pour le partage de ce morceau juste magnifique^^).

Tout ceci était ponctué par de petites vidéos humoristiques, comme un top 10 des pires doublages américains de jeux vidéo, et des montages opposant deux jeux vidéo (essayez d’imaginer le vaisseau de Super R-Type jouant à Pac-Man… eh bien, eux savent très bien le représenter et c’est très drôle !).

Je vous laisse regarder cette petite vidéo avec quelques petites prises vidéo et deux petits extraits (The Legend of Zelda et Donkey Kong Country) que j’ai pu faire avant que ma carte SD ne soit pleine malheureusement. Le gagnant de  notre concours n’ayant pu se déplacer, nous avions proposées les places aux 2 premières personnes qui se manifesteraient sur  un post que nous avions publié à cet effet sur notre groupe Facebook. Les plus rapides ont été Mounir et Ali, et manifestement ils étaient super contents d’être là ! Merci pour cette soirée les gars 🙂

Pour conclure sur cette soirée, je conseillerais à tout fan de jeu vidéo d’aller les voir, parce que c’est vraiment fait pour eux ! Tommy Tallarico le dit très bien lui même, à quelques mots prêts, traduit en français : « Il y a des gens qui disent que les jeux vidéo sont la cause de la violence…[…] Il y a des gens qui disent que les jeux vidéo rendent les gens abrutis…[…] J’ai voulu montrer au monde entier que les jeux vidéo sont eux aussi un art, et que leur musique font partie de nous et nous rappellent des émotions ou des instants de vie […] Soyez fiers d’être gamers ! »

Pour finir, si les salons c’est ce qui vous plait et que vous aimeriez en découvrir un peu plus, je vous invite à lire les articles publiés sur le salon Savoir Retro Games 2016 ou encore sur le Vide Grenier du Geek.

 

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s