Cette semaine, nous sommes allés interviewer Stéphane, un collectionneur de jeux vidéo  qui possède une incroyable collection retrogaming. Membre actif sur Holdies, notre site de ventes entre passionnés de jeux vidéo et de retrogaming, Il a accepté de nous ouvrir les porte de son univers. Si vous êtes collectionneur ou simple fan de retro-gaming, nous vous invitons pour un petit voyage dans le passé, à l’époque ou la Super Nintendo, Megadrive et autres consoles retro faisaient le bonheur de millions d’enfant de notre génération.

Holdies : Bonjour Stéphane, peux-tu nous faire une présentation personnelle rapide ?

Salut à tous 🙂 Je m’appelle Stéphane, j’ai 32 ans et je suis gestionnaire de maintenance informatique (Technicien Helpdesk de Niveau 2) en contrat de professionnalisation. J’ai également d’autres casquettes professionnelles dans le monde artistique : technicien audiovisuel, cadreur, graphiste et webmaster.

Je vis dans le Nord Pas de Calais et je suis un amoureux de l’univers vidéo-ludique, notamment de « l’âge d’or » des années 90. On peut même considérer qu’il s’agit d’un second métier étant donné l’investissement et le temps consacré à ma passion ^^

H : Tu es collectionneur de jeux vidéo, d’où te vient cette passion, à quel âge as-tu commencé ?

Et bien tout est relatif… Disons que le syndrome s’est propagé en amont puisque j’avais déjà envie de racheter une Super NES lorsque j’étais possesseur de ma PlayStation import en 95, puis une Saturn quelques années plus tard au début des années 2000…

En fait, c’est réellement en 2001, lorsque je vivais dans mon ancien quartier à Lens que j’ai commencé à « cumuler » les anciennes machines car mon voisin était aussi dingue et aussi passionné que moi. Une sorte de concours, à qui trouverait les plus beaux trésors dans les Cash Converters/brocantes régionales de l’époque, a commencé à émerger dans nos esprits et nous avons donc pu trouver certaines pièces qui sont très rares aujourd’hui pour trois francs six sous.

On dévalisait tout et on aimait ça… Imaginez, alors que la PS2 était déjà sur le marché, les gens nous prenaient pour des fous : « Pourquoi vous achetez ces vieux machins ? C’est complètement has been et ça sert à rien ! »

Mon voisin est malheureusement passé à autre chose mais moi j’ai quand même continué : nous sommes en 2002 et les premières plates-formes de ventes aux enchères commencent à pointer le bout de leurs nez en France : Ebay, Aucland… Imaginez le carnage ^^

H : Collectionneur retrogaming, comment cela se traduit au quotidien ?

Cela se traduit par un énorme investissement financier et personnel, un second métier en quelques sortes. Je collectionne de manière très structurée et j’établis un listing annuel de recherches que j’essaye de respecter au maximum. Je dois en effet me fixer des barrières budgétaires que je n’avais pas à l’époque : un Megaman X MINT payé 30€ et qui tardait à partir en 2002 s’arrache aujourd’hui à 150€…

J’ai la chance d’avoir anticipé la montée de certains prix il y a quelques années, ce qui me permet aujourd’hui d’améliorer la plupart de mes pièces, car oui je suis perfectionniste dans l’âme et très à cheval sur l’état de mes jeux (c’est quelque chose qui s’est développé avec le temps).

Priorité à la qualité et non à la quantité car je ne peux malheureusement pas pousser mes murs !!

Certaines pièces sont inaccessibles en France ou hors de prix… Les particuliers, même lorsqu’ils sont novices dans le domaine, connaissent la valeur des objets qu’ils mettent en vente et j’ai peu à peu été poussé à traiter avec l’étranger pour atteindre des tarifs plus intéressants : l’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne, la Hollande, les USA et le Japon.

H : Et les amis, la famille, comment perçoivent-ils ta collection ? 

Pour tout vous dire, et je pense que nous sommes un peu tous dans le même cas, ma famille ne comprenait pas au début cet engouement de plus en plus important.

Je ne parle pas spécialement de quantité mais surtout de prix… Impensable pour eux à l’époque que je puisse investir des sommes à trois chiffres ; mais la réalité du marché fait qu’aujourd’hui j’avais raison dans de nombreux cas…

Mon père est lui aussi collectionneur de miniatures (Norev et Dinky Toys) et nous avons tous les deux commencé nos collections respectives avec le développement d’Ebay en 2002…

Que s’est-il passé au final ? Et bien au fil du temps et par constat (phénomène de plus en plus médiatisé, inflations dans les brocantes, fleurissement des forums…), il a fini par être convaincu que le Retrogaming n’était pas seulement un phénomène de passage.

Il m’a même aidé à dénicher certaines pièces majeures de ma collection (les deux vitrines c’est lui qui me les a trouvées !) et à développer mon projet de Gaming room imaginé un an auparavant.

Les amis ? Même constat ^^ : Il y a dix ans, on me prenait pour un fou qui cumulait des choses inutiles et sans valeur… Maintenant certains d’entre eux sont rentrés dans la spirale et commencent leur propre collection et c’est un réel plaisir de les orienter dans leur choix et de leur apporter conseil de par mon expérience…

Il m’a été donné de rencontrer au fil du temps, via mon arrivée sur les premiers groupes Facebook (depuis 2014), des personnes formidables et investies dans leur projet… que je commence seulement à rencontrer en live et c’est un réel plaisir (et également privilège pour certaines d’entre elles) de pouvoir échanger de vives voix 😉

H : Quel budget mensuel moyen alloues-tu à ta collection ?

Sujet tabou mais soulevé les trois quart du temps dans la communauté… Sachez que j’établis un listing complet et détaillé de mes achats depuis 2011, soit depuis la naissance de ma Gameroom, ce qui me permet de constater l’évolution du « marché ».

Sachez que selon mon avancée dans mon listing annuel, je peux investir de 200 à près de 1000€ sur un seul mois… De la folie pure et une incompréhension totale pour certains. Je ne fais que saisir des opportunités que je ne peux laisser passer dans certains cas, persuadé d’être tombé sur LA pièce que je ne pourrai plus retrouver (ou très difficilement) plus tard… Ce fut le cas par exemple du guide de Pocky & Rocky 2. Ma priorité absolue étant d’aboutir à mes recherches et de ne pas faire d’écart…

À l’inverse, il est tout à fait possible que je ne dépense pas d’argent durant un mois complet, ne trouvant pas la perle rare qui ne figure pas sur ma liste… Tout est question de chance et d’opportunité, la quantité ne m’intéresse pas, seule la qualité prime…

Non, je ne roule pas sur l’or (loin de là même) et je fais très peu d’échanges… Mais je prends énormément de risques (grand amateur de Poker ^^) et lorsque je le fais, c’est que je suis persuadé de m’y retrouver financièrement.

Soyons réalistes, les prix ne baisseront pas sur plusieurs supports et certaines pièces deviennent même inaccessibles pour le commun des mortels… J’ai moi-même renoncé à certains achats mais le temps me donne raison sur d’autres.

Il y a peu, j’ai eu quelques remarques sur mes rentrées et sur le fait je ne poste des photos que de grosses pièces. Il faut savoir que le fait d’avoir commencé tôt m’a permis de construire une base solide à moindre prix pour la faire évoluer ensuite… Lorsque les gens voient un Super Turrican 2, un Demon’s Crest et un Harvest Moon MINT réunis en une seule rentrée, je n’ai pas investi 1500€ mais en réalité 400€…

Il m’est arrivé de négocier jusqu’à plusieurs mois pour certaines pièces, mais il faut prendre en considération le fait que je suis quelqu’un de tenace et qui aime les challenges ^^.

J’ai certes fait énormément de sacrifice durant ma « carrière » de collectionneur, mais des sacrifices justifiés et quand je dis que la collectionnite est un second métier pour moi, c’est au prix de beaucoup d’efforts et d’investissements mais je ne perds que très rarement mon temps…

H : Ta collection est-elle ciblée sur un univers particulier du jeu vidéo et si oui pourquoi ? 

Je suis collectionneur multi-supports et je m’intéresse à toutes sortes d’univers vidéo-ludiques car je suis curieux et j’ai une soif continuelle d’apprendre… Ma grande passion pour les magazines (en premier lieu Tilt et Consoles + dont je possède tous les numéros et que j’ai suivis depuis leur début) m’a d’ailleurs aidé à me documenter très tôt sur mon univers.

Je suis également grand amateur des émissions/divertissement d’époque, tels que Micro Kids, Télévisator 2, Le Chevalier du Labyrinthe, Hugo Délire… (mon rêve serait de posséder toutes les émissions ^^).

De Coleco à Sony et passant par NEC et Philips, chaque support a son histoire, ses particularités et mérite que l’on s’y intéresse.

Je suis un enfant de la micro-informatique à la base. Ma première machine ayant été un Atari ST à l’âge de 5 ans ! J’attache donc beaucoup d’importance au monde de la micro et du PC, mes parents ont d’ailleurs tardé à m’acheter ma première console NES lorsque que le marché nippon commençait à nous envahir en été 1987, persuadés que ce type de machine allait m’abrutir (quelque part ils auront raison quand on connait ma situation actuelle ^^).

J’attache énormément d’importance à l’univers de Nintendo et de Sega, les grands pionniers de l’âge d’or et je donne effectivement la priorité aux achats sur Megadrive/Mega-CD et NES/Super NES… Tout en continuant d’acheter de l’import NEC.

Pourquoi ? Car je donne évidemment priorité à ce qui est recherché et ce qui risque fortement d’augmenter au cours de ces prochains mois. Il me reste peu de choses à acquérir sur ces supports avant de prétendre pouvoir reprendre mes recherches sur un support qui n’a que trop augmenté durant ces trois dernières années : la Neo-Geo ^^

H : Quelle sont tes plus belle pièces, celles dont tu es le plus fier ? 

Il y en a évidemment plusieurs : l’Atari Falcon 030 comme neuf version FRA et complet, le guide de Pocky & Rocky 2 (que j’ai encadré !), les nombreuses pièces NES/Super NES telles que Donkey Kong ASD, Balloon Fight ASD, Demon’s Crest PAL FAH, Turtles Tournament Fighter PAL FAH, la série des Megaman et des Castlevania

Sur Megadrive des pièces comme Mega Turrican PAL, Alien Soldier PAL, Death & Return of Superman… Il y a également mon MultiMega PAL complet et l’ensemble des titres MegaCD PAL avec SpinCard (je recherche d’ailleurs actuellement la SpineCard de Fatal Fury Special, à bon entendeur ^^).

Côté import sur NEC, la très récente acquisition de Sapphire 100% legit et complet que j’ai mis plusieurs mois à trouver et Mark of the Wolves sur AES (acheté en 2007 !).

Sur micro, j’ai eu l’occasion de trouver Maniac Mansion version française complet, dont je ne connaissais pas l’existence (c’est dire !) et l’ensemble des titres Lucas Arts dans leur première édition…

H : Quel est ton Graal ? Le jeu ou la console que tu rêverais de voir figurer un jour sur ton étagère? 

En terme de console, mon Graal ultime serait un 64DD complet dans sa première édition ! Son acquisition est quelque chose qui me trotte dans la tête depuis plusieurs années mais que j’ai toujours du repousser faute de moyen et de priorité…

En terme de jeux, il y a forcément les mastodontes AES que je tenterai d’acquérir par la suite, mais je ne vous cache pas que je vais en baver… Mon objectif ultime étant d’investir uniquement sur ce support en fin d’année…

Sur Super NES, il y a bien Run Saber et Super Turrican PAL FAH que je recherche et qui ne sont pas du tout évident à trouver… Mais comme tous les jeux Super NES, j’espère que le temps et la patience me donneront raison ^^

Enfin sur Megadrive, je me laisserai bien tenter par Punisher et Megaman Wily Wars PAL, deux titres recherchés mais pas spécialement inaccessibles…

H : Combien de temps par semaine/mois consacres tu à ta passion et qu’est ce qui est le plus chronophage?

Le plus gros du travail ne consiste pas à accumuler les choses, mais à les mettre en valeur. Mon plaisir premier étant d’historiser mes pièces via mon site, AndJoy, et cela prend énormément de temps : faire les photos sous différents angles, retrouver la date de sortie précise en France via les magazines d’époque (seule source fiable à mon sens), les publicités promotionnelles (avec dépollution/nettoyage), les publicités TV, les tests magazines…

En termes de recherche pure, disons que j’ai plusieurs outils automatisés qui m’alertent lorsqu’un item recherché daigne à se montrer… Reste la grande problématique des négociations, surtout avec l’étranger qui peuvent perdurer plusieurs jours/semaines/mois selon le profil du vendeur jusqu’à trouver un terrain d’entente ^^

H : Au final, le temps que tu consacres à ta passion, c’est plus collectionneur ou retrogamer ?

Je suis clairement plus sur un profil collectionneur, comme vous l’aurez compris même si ma carrière a d’avantage débuté par la redécouverte des jeux et consoles qui nous faisaient rêver étant gamins… Nous avons pour lourde charge de préserver ce qui risque de faire partie très bientôt d’un patrimoine culturel.

H : As-tu d’autres collections/passions ?

Bien sûr ! Lorsque le temps libre me le permet (et j’en ai très peu ^^), j’aime découvrir les dernières tendances en termes de Japanimation, étant fan incontesté de l’univers Dragon Ball, comme la plupart d’entre nous. Il n’est absolument pas exclu (bien au contraire) de ressortir de temps à autres mes vieux Ulysse 31, Hokuto no Ken et Ranma par exemple ^^

Au-delà de mon attrait pour l’univers nippon, j’aime également déceler les petites perles en termes de série (ce qui m’a réellement lancé dans ma carrière dans l’audiovisuelle). Je suis également grand amateur de cinéma, plus particulièrement des années 80/90, celui de ma génération, on ne se refait pas ^^.

Enfin, sans être ma passion première, j’ai été baigné dès mon enfance dans les influences disco/funk/pop/rock des années 80 de mon père, ce qui m’a permis d’avoir « l’oreille » musicale assez tôt et de travailler dans le milieu du Metal… Je vous laisse en découvrir plus sur mon Portfolio (AndJoy-Folio) 😉

H : Tu as créé un site web autour de ta passion, peux-tu nous en dire un peu plus ?

Et bien sachez que mon principal site, AndJoy, était à la base un projet de fin d’étude d’infographiste/metteur en page ! Nous devions en effet réaliser un site en HTML5 de A à Z afin de passer notre diplôme… C’est naturellement sur le thème du Jeu Vidéo/Retrogaming que je me suis orienté.

Suite à l’obtention de mon diplôme, j’ai continué à administrer le site afin d’en faire une « vitrine » agrémentée de toute la documentation possible pour chaque titre/machine, allant des publicités papier et télévisuelles aux tests papier. Comme vous pouvez l’imaginer sans mal, ce site me prend énormément de temps au quotidien et je n’ai malheureusement pas le loisir d’agrémenter les autres pages telles que le partage d’émissions TV (je dispose de pas mal d’archives exclusives) ou l’historique complet de ma passion, ce qui est assez frustrant ^^.

L’autre site, AndJoy-Folio, est très récent (à peine une semaine) et également naît d’un projet d’étude. Il s’agit de décrire d’avantage de parler de moi-même, de mon parcours professionnel au travers de ma passion. Nous pouvons y découvrir mon cursus et mes influences, agrémentés d’une petite section sur ma collection, même si ça n’est pas spécialement le but de la démarche ^^.

H : Comment as-tu découvert Holdies et que peux-tu nous en dire ? Quels jeux as-tu déjà acheté dessus ?

Et bien sachez que j’ai découvert Holdies un peu par hasard, au fil de mes « inspections » quotidiennes sur les groupes Facebook ^^. Le principe est très intéressant, l’interface instinctive et les mécaniques tentent à s’améliorer au fil du temps. Mention spéciale à Louis qui intervient très vite en cas de problème 😉

Nous pouvons y trouver de plus en plus de belles choses, gage de la popularité de l’application… En ce qui me concerne, je n’ai acheté qu’un seul jeu : Dragon Ball Z : Ultime Menace Near MINT et la transaction s’est très bien passée 😉

Holdies : Merci à toi Stéphane de nous avoir fait découvrir ton incroyable collection ! Toute l’équipe a pris un grand plaisir à admirer toutes ces pièces dignes d’un musée.

Si comme Stéphane vous cherchez en permanence à compléter votre collection de jeux vidéo, il vous suffit pour cela de découvrir les ventes sur notre site Web de vente entre passionnés de jeux vidéo et de retrogaming.

Pour être informé des ventes quotidiennes sur Holdies il y a la page Facebook et pour partager avec la communauté il y a le groupe Facebook.

5 commentaires »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s